+33 (0) 1 42 27 47 54
Conseil création parfum

Les senteurs et l’amour

A l’occasion de la Saint Valentin, nous nous penchons sur le rôle des senteurs et des parfums dans les histoires d’amour et les émotions.

Si nous remontons à la source de nos plaisirs olfactifs, nous sommes forcés de constater qu’ils émanent des fleurs. Plus précisément de l’accouplement des fleurs et des petits insectes. En effet, la diversité nutritionnelle et l’équilibre de l’écosystème est confié aux insectes et aux oiseaux pollinisateurs.  C’est le parfum des fleurs qui attire ces petites créatures qui, dans une danse d’amour en butinant d’une fleur à l’autre, nous assurent la vie.

Ces fleurs utilisent donc toute leur puissance olfactive pour attirer de petits insectes, qui viennent danser en dessous de leur corolle. Quoi de plus romantique ?

Si nous nous intéressons au reste des animaux, nous réalisons que les odeurs corporelles jouent un rôle fondamental dans la reproduction. En effet l’odeur les aide à se différencier au niveau génétique, et permet donc d’assurer la pérennité de leur espèce.

Mais qu’en est-il des humains ?

La vie n’est pas assurée par l’odorat seulement, mais les senteurs aident à faire passer des messages d’amour. Le message olfactif est le seul à avoir un lien direct avec le système limbique (siège des émotions et de la mémoire dans le cerveau) et c’est pour cette raison que dans la hiérarchie des sens, l’olfaction anime l’amour, la passion et les émotions beaucoup plus que les autres sens.

Quel est le rôle du parfum dans la séduction ?

A la différence des animaux, chez les humains il n’y a pas d’études qui montrent que notre organe voméronasale reconnait les phéromones. Et comme l’espèce humaine est la seule capable de contrôler ses pulsions, ces hypothétiques phéromones n’auraient pas beaucoup de marge d’action.

Pourtant l’odorat reste essentiel à l’amour, comme écrivait Michel Serre « on n’aime pas sans l’improbable accord des odorats ». On ne pourrait pas aimer quelqu’un dont l’odeur nous déplait.

Existe-t-il des parfums aphrodisiaques ?

Jusqu’à ce jour, rien n’a été prouvé scientifiquement.

Mais au fondement de tout choix il y a un désir de séduction, qui diffère selon le tempérament de chaque personne.

Un(e) séducteur(ice) plus discret(e) choisira un parfum à fleur de peau plus intimiste, musqué ou fleuri, au sillage délicat et romantique et qui évoque des odeurs naturelles et relaxantes.

Un(e) séducteur(ice) plus affirmé(e) choisira un parfum au sillage de caractère, une chypre ou un fleuri capiteux.

Les grands séducteurs/séductrices, les grands charmeurs/charmeuses préfèreront surement des parfums orientaux, aux effluves épicées, envoutantes, enveloppantes et chaudes. Des notes qui se fondent avec notre propre peau, au sillage très volumineux qui, dans la plupart des cas, dure du matin au soir.

Quant à ceux qui ont moins confiance en leur séduction, ils feront surement confiance à une égérie masculine ou féminine et choisiront un parfum de tendance.

Notre astuce pour la Saint Valentin ?

Laissons répondre Gabrielle Chanel… Parfumez-vous « sur tous les endroits où vous risquez d’être embrassé(e)».

Parmi les créations Créassence, la plus sensuelle et romantique reste 1969 pour Histoires de Parfums. De par son nom, un nombre sulfureux, des années emblématiques pour l’amour. Mais aussi un parfum où tout est une alchimie de senteurs et de familles olfactives (orientale, ambrée, fruités, épicées) avec une élégance qui ferait rougir les hommes et les femmes les plus pudiques.

Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous conseillons un livre qui répond à 120 questions autour de l’odorat : « Faut-il sentir bon pour séduire ? » de Roland Salesse.

Laisser un commentaire